Hygiène de vie : Cercle vicieux ou vertueux ? Différentes réactions, même état !

Avant-propos

Ayant bientôt fini mes études de naturopathie, je vois la vie d’un angle différent ou plutôt j’ai un angle en plus à ma vision non objective. J’avais grâce à mon expérience accumulée déjà pu découvrir des façons de vivre et d’être complètement différente. En travaillant dans le milieu du théâtre, j’ai pu apprécier la vision des artistes et ce monde bien particulier. Avec le gymnase du soir, j’ai pu découvrir et garder des contacts dans le milieu universitaire que j’apprécie beaucoup et ce qui m’a permis de développer un esprit de synthèse et d’analyse très utile aujourd’hui. Et dans mon milieu qui est celui de l’entreprenariat, je vois également la vie d’une manière différente. Je trouve que tous ces angles réunis sont une synergie pour comprendre et apprécier la vie. C’est pourquoi, je vais commencer à écrire quelques articles sur l’hygiène de vie. Ce thème comprendra des astuces, des routines, des idées, des façons de mieux apprécier la vie au quotidien et retrouver cette énergie qui parfois nous fuit.

L’équilibre c’est quoi ?

Tout d’abord tout le monde est en perpétuel recherche d’équilibre.
Mais au fond c’est quoi l’équilibre. Pour moi, c’est la stabilisation
de sa vie par la réalisation de toute une myriade de tâche et d’action
qui conduise à un but : la survie voire la vie pour les plus chanceux
d’entre-nous. Il y a dans cette recherche 2 grandes catégories de
personne :

les excessifs : Pour les excessifs sont les personnes
(souvent les sportifs de haut niveau, les passionnés, etc.) qui en
exerçant certaines activités à l’excès sont constamment en déséquilibre
et recherchent l’équilibre par l’excès dans une autre discipline de la
vie pour contrebalancer la première activité. Par exemple : sport
intensif et pour retrouver l’équilibre des fêtes à ne plus se voir les
mains si je puis dire.

les centristes :
Les centristes,
eux, ne font jamais rien dans l’excès, il apprécie une vie linéaire et
non pas besoin de contrebalancer tout le temps. Ils savent profiter à
chaque moment mais ont des limites très précises et ne dérogent que
très rarement à ces règles. Ils ont un contrôle absolu sur leur
pulsions et savent comment les canaliser. Pour moi, ce sont des
personnes qui ont déjà fait un travail sur eux. Par nature l’homme est
plutôt un excessif.
Les composants de l’équilibre

Niveau spirituel ou psychique
Pour moi, l’équilibre est
composé d’une partie de spirituel, de matériel et de social. Dans ce
cas, je dirai que ce que j’appelle « spirituel » n’est autre que la
part non matériel de l’être humain (sa réflexion, ses remises en
question, ses buts, ses objectifs, sa définition de la vie) bref tout
ce qui est de nature « psychique ».

Niveau matériel ou physique
Ce que j’appelle « matériel »,
n’est autre que la part matériel de notre être et ce qui régit la
plupart de nos comportements dans la vie, en somme notre échelle de
bien-être physique. Et comme vous pourrez sûrement le constater par
vous-même, l’alimentation est à la base de ce bien-être, j’y ai ajouté
le sport qui est pour moi indispensable à la notion même de bien-être,
bien qu’il ne soit pas nécessaire d’être excessif.

Niveau social
Ce que j’appelle « social », n’est autre que
toutes les interactions que nous avons avec d’autre être humain. Ce qui
est pour moi une part indispensable de sa propre construction
personnelle. Comme j’aime à le dire : « être soi, c’est la somme des
choses et des personnes que l’on connaît! ». Cette confrontation est
indispensable pour se définir en tant que personne et apprécier la vie.


Voici ma méthode en 5 étapes pour voir la vie autrement

5 façons pour créer son cercle vertueux

Etape 1 : réflexion personnelle

La réflexion personnelle est le temps passé seul à réfléchir sur soi, ses buts dans la vie. C’est une capacité à se retrouver avec soi et faire une photographie de sa vie à un moment donné. Une analyse de ce que nous apprécions chez nous et ce qui nous dérange.

Note : d’habitude cette étape est évitée par la plupart des gens par peur de découvrir ce qui les dérange et de se retrouver face à eux-mêmes. En général, ils essaient de ne jamais se retrouver dans une situation où ils seraient susceptibles d’avoir cette réflexion. En général, ils ont peur d’aller tout seul dans un endroit public, en voyage, etc. Ils ont peur de ne pas pouvoir se reposer sur les qualités d’autres et de devoir « faire » avec les leurs.

Etape 2 : développement personnel

Dans cette étape, nous essaierons de rechercher les techniques existantes pour résoudre les problèmes qui nous dérangent et que nous avons découvert lors de la première étape de réflexion personnelle. Cette étape nous permettra de nous autoriser à accepter l’enseignement d’autrui pour mieux vivre, voire même de s’autoriser soi-même à devenir meilleur.

Note : Aujourd’hui, c’est une partie assez facile, la manière ou les techniques qui vous aideront ne sont pas très importantes, l’essentiel ce que ces techniques, ces routines ou ces méthodes vous correspondent. Cela peut être le sport, le yoga, GTD (getting things done), etc.. peu importe.

Etape 3 : Nutrition

Une grande partie de notre bien-être psychique vient d’un sentiment physique. Les dérèglements nutritionnels sont souvent le résultat de ce mal-être, après avoir passé par les deux premières étapes, le rééquilibrage alimentaire me paraît être une aide précieuse pour retrouver un équilibre.

Note :
En effet, l’alimentation est presque toujours lié ou sentiment psychique de fatigue, de maladie  à cause principalement de carences dans divers domaines que je ne peux exposer ici faute de place. Un manque de cuivre par exemple peut engendrer un sentiment de fatigue chronique et comme dans notre alimentation actuelle est très raffinée, notre corps a de la peine à assimiler les molécules.. A ce propos, je vous conseille le livre du Dr Yann Rougier, « Voulez-vous maigrir avec moi ? La méthode SLIM-data ».

Etape 4 : Sport

Complètement indissociable d’une vie saine, la pratique du sport permet à son organisme de faire sécréter et de produire plus d’endorphine (hormone du plaisir) qui modifie son état psychique et physique et nous donne un sentiment de béatitude (les effets principaux sont : atténuation de la douleur, réduction du stress, contrôle de la respiration, contrôle du transit gastro-intestinal, modulation de la réponse hormonale et immunitaire, sensations de plaisir, cause le sommeil). Associé à la nutrition, cela nous permet d’avoir de forte répercussion sur notre mental et également sur notre physique. Et tout cela de façon naturelle et sans produit dit « miracle » ou en se bourrant de médicaments.

Note : C’est également une acceptation. Une prise en main de sa vie, nous devenons actif au lieu d’être passif et d’avoir du ressenti sur notre société et ses déviances (alimentaires, politiques, éthiques, etc.) Grâce à cet état mental, nous rentrons dans ce cercle vertueux au lieu de glisser dans le vicieux.

Etape 5 : Echange sociaux

La confrontation avec l’autre et le meilleur moyen de capter et d’analyser son mode et son hygiène de vie. On peut ainsi comprendre l’équilibre de l’autre et donc trouver des méthodes qui nous iraient. L’autre est également votre miroir et celui qui diffuse l’image que vous donner en société. Il est toujours intéressant de se nourrir pour avancer.

Note : C’est dans la confrontation que l’être humain trouve de nouvelles idées, qu’il innove, qu’il crée. C’est grâce à l’échange qu’il peut s’améliorer, sans cet échange il n’apporte rien à son développement personnel et au développement de la société. C’est pourquoi, il se doit de prendre le temps à la fois de faire des échanges sociaux mais également ensuite de prendre le temps de se retrouver seul (étape 1 : réflexion personnelle) pour utiliser le bénéfice de l’échange qu’il a obtenu.

Etape 6 : La constatation, cercle vicieux ou vertueux

Les échanges sociaux nous amènent à boucler le cercle. Comme nous l’avons vu, pour obtenir les bénéfices de l’étape 5 (échanges sociaux) nous devons retourner à l’étape 1 (réflexion personnelle). C’est donc bien un cercle que nous avons bâti, il peut être vicieux ou vertueux, mais pourquoi ? En fait, cela dépend essentiellement de son état d’esprit. Par exemple, sans une réflexion personnelle, la critique négative de votre image sociale conduit indubitablement à un cercle vicieux. Vous n’acceptez pas l’état de fait et créer un ressentiment qui vous pousse dans un cercle infernal. Alors que la même critique passant par les 5 étapes et d’abord par la réflexion personnelle mène à un cercle vertueux.

Conclusion

En guise de conclusion, je dirai que cette simple prise de conscience, nous permet de transformer à coup sûr son hygiène de vie et tous ses ressentis négatifs en carburant pour aller de l’avant et vivre mieux. Alors pensez à ces 5 étapes : réflexion personnelle, développement personnel, nutrition, sport et échange sociaux. Ce sont les clés d’une vie de qualité pleine d’énergie. Comme on dit : « le succès appelle le succès! » A méditer !

Publicités

6 réflexions sur “Hygiène de vie : Cercle vicieux ou vertueux ? Différentes réactions, même état !

  1. françois S dit :

    je vais reprendre le travail et j’ai peur de retomber danbs des pratiques de vie non équilibrantes. je vais tenter de m’approcher d’un cercle vertueux. y a t il qq1 qui veut me suivre

  2. Salut, François je t’ai envoyé un mail pour commencer un suivi si tu le désires.

  3. kara dit :

    salut Julien, j’ai 32 ans, 3 ans et un mari sportif, je suis en pleine remise en question, les grossesses à répétitions, les allaitements, et le manque de temps ne mon plus permis de prendre soin de moi mais uniquement prendre soin des miens, j’ai trouvé ton article très intéressant, les régimes, les privations n’ont rien donné, je voudrais donc savoir si tu serais d’accord pour partager ton savoir, je te remercie et te dis à très bientôt, je l’espère.
    Kara.

  4. Salut Kara,
    Je t’ai envoyé un e-mail pour que tu répondes à quelques questions pour que je puisse choisir de te suivre ou pas en fonction de mes compétences.
    J’attends de tes nouvelles

  5. Bonjour Julien,
    J’ai surtout visité ton site par curiosité car je suis moi-même centré sur l’hygiène de vie et l’activité physique.
    Sympa ton angle « équilibré », ta vision de l’hygiène de vie…
    J’apprecie l’analyse au travers des notions de cercle vicieux/cercles vertueux.
    Si je comprend bien ton article, il semble que je face des « vas et viens » entre équilibre et excès car je pratique et coach à la fois l’hygiène de vie, la préparation physique et l’entraînement mentale. Avec, je dois le reconnaitre, un côté dépassement de soi que je cultive…
    A+,
    Bonne continuation,
    Sportivement,
    Jérôme.

  6. Julien Henzelin dit :

    Pour répondre à tes interrogations Jérôme, je dirai qu’il est quasiment impossible de faire autre chose que des « va et vient », c’est la nature de l’homme de tenter de rester en équilibre (pour le corps, c’est l’homéostasie).
    La différence entre quelqu’un de « conscient » et une personne qui ne se rend pas compte de cela, c’est la manière et la durée des « rechutes ». Elles sont normales, je le répète. Dans le cas du dépassement de soi, si tu sais écouter ton corps, prendre du repos au bon moment et te nourrir correctement, c’est plutôt un équilibre.
    Merci de ton message.
    Julien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :